Le populaire homme d’affaires Alexandre Taillefer est le sujet de discussion numéro un en politique depuis qu’il a annoncé qu’il allait présider la campagne électorale du Parti libéral du Québec.

On s’est demandé ce qu’on avait publié sur Alexandre Taillefer par le passé. Bien entendu, beaucoup de choses sont ressorties, mais huit d’entre elles ont particulièrement attiré notre attention.

Voici donc le fruit de nos recherches!

Commençons par ses propos que le commentateur politique Luc Lavoie avait rapportés l’automne dernier.

Il avait alors dit que les prochaines élections provinciales en 2018 produiront un gouvernement minoritaire, dont la durée de vie sera limitée.

On espère qu’il a changé d’avis parce que ce n’est pas une attitude gagnant pour un président de campagne…


En 2015, il avait déclaré ceci au micro de Paul Arcand.

«Je pense qu’une société riche, c’est une société de gauche, c’est une société socialiste et on a beaucoup de travail à faire pour revenir à ces valeurs fondamentales.»

C’est vrai que le Parti libéral du Québec est plutôt à gauche… de la CAQ.


S’il était maire de Montréal, il…

«relierait le Vieux-Montréal au parc Jean-Drapeau par un pont-levis qui connecterait le quai Alexandra au pont de la Concorde. Aussi, [il] installerait un funiculaire électrique qui transporterait du centre-ville en haut du Mont-Royal. [Il] miserait ainsi sur les deux caractéristiques topographiques les plus fortes de la ville».

Il croyait, à l’époque, que mettre en place un projet de transport SRB (à Québec) devrait être une priorité et [que] c’est [ce] qui devrait empêcher la construction d’un troisième lien.

Il voulait aussi «une taxe kilométrique en fonction des heures de pointe».

Taillefer avait déclaré que «la voiture est un facteur d’appauvrissement collectif et aussi individuel».


Plus récemment, une de ses déclarations avait choqué son amie Isabelle Melançon, la ministre de l’Environnement.

Il avait indiqué que leur relation d’amitié ne favorisait pas l’avancement de ses projets.

«Je pense qu’au contraire c’est le genre de situation qui va faire qu’il va y avoir un condom, deux condoms, trois condoms», avait-il imagé.

Source : http://www.journaldequebec.com/2018/05/11/8-choses-sur-alexandre-taillefer-quon-a-trouvees-dans-nos-archives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *