MONTRÉAL | L’homme d’affaires Alexandre Taillefer pourrait se lancer en politique québécoise dans les prochaines années, rapporte la chaîne LCN.

M. Taillefer a confié son intention à l’analyste de l’émission politique La Joute, Luc Lavoie, qui l’a questionné à ce sujet.

L’homme d’affaires bien connu a affirmé à M. Lavoie, pendant un entretien avec lui, qu’il est «clair» que la politique québécoise l’intéresse.

M. Lavoie a rapporté la teneur de l’entretien lors de l’émission La Joute de mardi.

Cependant, M. Taillefer n’est pas pressé. Il rejette l’idée de se lancer dès 2018 en raison de ses nombreux engagements d’affaires. Il croit plutôt être en mesure de le faire d’ici deux ans.

M. Taillefer estime, selon ce qu’a rapporté l’analyste Luc Lavoie, que les prochaines élections provinciales en 2018 produiront un gouvernement minoritaire, dont la durée de vie sera limitée.

D’après M. Lavoie, des rumeurs veulent que M. Taillefer tente une entrée en politique comme celle de l’actuel président français, Emmanuel Macron, c’est-à-dire sans parti politique et avec une toute nouvelle équipe.

M. Taillefer a indiqué qu’il analysait effectivement cette option.

L’homme d’affaires de 45 ans est associé principal de la firme d’investissement XPND Capital, une société de placement privé dans les entreprises québécoises.

Au cours des dernières années, il a fondé TaxelCo qui possède l’entreprise de taxis électriques Téo Taxi et qui a racheté Taxi Drummond et Taxi Hochelaga.

Impliqué aussi dans le monde culturel, il a créé le collectif Mishmash en septembre 2016, avant ensuite d’acheter le magazine québécois «L’actualité» en décembre 2016.

Source : Journal de Montréal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *